Epilation torse


L'epilation torse est un rêve que de plus en plus d'hommes font secrètement – encouragés en ce sens par leurs partenaires qui se disent davantage séduites par un torse glabre que par un torse velu ! Que faut-il savoir avant de procéder à une epilation torse ?



L'epilation torse n'est sans doute pas encore d'une parfaite banalité, mais de plus en plus d'hommes se présentent en institut de beauté pour se débarrasser de ces poils autrefois symbole de virilité. Bien souvent, ces messieurs ont déjà commis, en première instance, l'irréparable : ils se sont rasés... Outre l'aspect irritant d'un rasage du torse, la repousse des poils est ensuite beaucoup plus drue et rêche qu'auparavant : il s'agit donc, dans tous les cas, d'une opération à éviter. En revanche, l'epilation torse, bien qu'intimidante, permet de faire un test sans porter à conséquence.

 

L'epilation torse se fait à la cire – chaude, tiède ou froide selon les préférences des esthéticiennes et la sensibilité de la peau à traiter. Pour une première fois, l'epilation torse à la maison est à proscrire : même réalisée par des mains expertes, l'epilation torse sera douloureuse et une première expérience ratée risque fort d'être la dernière.

 

Une fois qu'une première epilation torse a été réalisée, chacun aura un avis différent : certains estimeront que cette épilation leur aura apporté un réel mieux-être tandis que d'autres préféreront retrouver leur torse d'antan. Pour ceux qui se préfèrent avec une peau lisse, l'epilation torse peut être envisagée de manière définitive, soit par un traitement au laser soit par électrocoagulation. Il faut toutefois savoir que l'epilation torse définitive demandera un peu de temps (entre 6 et 8 séances étalées, en moyenne, sur une année) et, surtout, des moyens (compter au moins 1500 euros pour un traitement complet).