Epilation lampe flash


L'epilation lampe flash est souvent assimilée à l'épilation laser, bien qu'il s'agisse pourtant de deux techniques sensiblement différentes. Quelles sont donc les spécificités et les avantages (et inconvénients !) de l'epilation lampe flash ?



Plus récente que l'épilation laser, l'epilation lampe flash recherche bien sûr le même effet – la destruction du bulbe pileux – tout en restant distincte du laser. L'epilation lampe flash (ou Lumière Intense Pulsée, IPL en anglais) est également un rayonnement, mais alors que le laser a un spectre réduit, la lampe flash peut aller de 400 à 1400 nanomètres : elle est capable de diversifier ses cibles.

 

Par conséquent, alors que l'épilation laser ne peut être appliquée aux peaux noires ou métissées, qui risqueraient de graves brûlures, l'epilation lampe flash, en revanche, est toute indiquée et constitue dans ces cas une excellente alternative au laser. Pour le reste, l'epilation lampe flash réitère les mêmes inconvénients que l'épilation laser : inefficace sur les poils blancs, gris ou blonds, elle ne doit pas être appliquée sur une peau présentant des lésions ou des tatouages, et nécessite entre 6 et 8 séances.

 

L'epilation lampe flash est actuellement proposée en centres de soins esthétiques ainsi que dans certains cabinets de dermatologie. Les tarifs peuvent être très différents d'un lieu à un autre. Ils varient également, comme pour le laser, en fonction de la surface à traiter. Une epilation lampe flash peut ainsi se facturer entre  50 et 500 euros la séance, ce qui revient à un prix compris entre 300 et 4000 euros pour le traitement complet d'une zone...